Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

AMO HQE au Maroc : Quel rôle ?

Public By

Aujourd’hui, les promoteurs immobiliers se lancent dans la construction de bâtiments qui respectent des normes écologiques et environnementales tout en s’inscrivant dans la démarche de développement durable. Ce concept fait dorénavant partie intégrante de la culture de la plupart d’entre eux dans un souci de prise en compte de la durabilité environnementale des projets dès le démarrage de l’opération jusqu’à l’obtention de certifications et labels environnementaux (HQE, BREEAM, LEED…). 




Quant à la notion de Haute Qualité Environnementale (HQE) du bâtiment, cette démarche certifiée par Cerway à l’International et Certivéa en France consiste à prendre en compte les critères environnementaux dans la construction des bâtiments depuis la phase programme jusqu’à l’exploitation du produit réalisé. Il s’agit de limiter à court et à long terme les impacts environnementaux des projets de construction, préserver la santé des usagers et améliorer leur confort et réduire les coûts de fonctionnement du bâtiment lors de son exploitation. 
Cet objectif nécessite une forte coopération, dès le début du projet jusqu’à son achèvement, entre futurs usagers, architecte, ingénieurs, maître d’ouvrage, exploitant et entreprises…. Néanmoins, la bonne mise en œuvre de la démarche HQE nécessite de recourir à une Assistance à Maître d’Ouvrage (AMO HQE). Le recours à cette assistance n’est pas une obligation réglementaire, mais devient primordiale en cas d’absence des personnes qualifiées en interne du développeur.

Quant au Maroc, le mouvement HQE s’enracine, se consolide, s’étend et beaucoup d’opérations, à ce jour, sont certifiées (Construction, aménagement, …) que ce soit pour le secteur résidentiel ou tertiaire. Cependant, il reste un marché embryonnaire et un nouveau concept de développement durable pour les Marocains. En effet, les grandes entreprises implantées au Maroc et une grande masse de Maîtres d’Ouvrage à potentiel sont sensibilisées à la démarche mais ne disposent pas des compétences techniques en interne pour mener à bien le processus. 
Cette mission, celle de l’AMO HQE rassure le Maître d’Ouvrage que l’ensemble des thématiques de la démarche HQE (14 cibles) seront traitées, tout en apportant la garantie d’avoir les performances visées pour son projet, via la prise en compte des préoccupations environnementales qui correspondent à chacune des cibles. 
Au travers des missions qui lui sont affectées et rentrant dans son champ de responsabilités, l’AMO HQE aide le Maître d’Ouvrage à définir ses objectifs, fixer les orientations environnementales du projet, arbitrer les propositions issues de la concertation avec l’équipe pluridisciplinaire de l’opération et justifier les choix de mettre en place cette démarche. Son intervention peut commencer à n’importe quelle phase du projet, mais l’efficacité de son intervention dépend du moment de son implication dans le projet ; plus il intervient en amont, plus son rôle est marquant.

L’action à mener doit promouvoir et favoriser la mise en place du concept de développement durable dans le bâtiment. Le renforcement de ce concept ne vise pas uniquement la conception du bâtiment et mise en place des solutions durables (architecture, approche bioclimatique, nouvelles technologies de contrôle des consommations énergétiques, …), il s’agit également de la promotion de synergie entre les futurs acteurs des bâtiments construits et la sensibilisation des futurs acquéreurs / usagers du projet. Et ce, via des livrets d’accueil et guide d’exploitation durable du bâtiment que l’AMO HQE doit mettre à la disposition du Maître d’Ouvrage après la réception définitive du projet.

L’accompagnement à cette démarche devra porter sur deux volets complémentaires à savoir le management et la technique. En ce qui concerne la technicité, il s’agit de mener des études techniques et l’analyse des documents du projet, l’évaluation et validation de chaque phase du projet par rapport aux standards définis dans la démarche, en organisant des réunions d’études et d’échanges avec les intervenants du projet. Managérialement parlant, la démarche devra être cadrée et standardisée par la mise en place d’un système de management de l’opération. 



Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges