Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

Médecin du bâtiment ou Diagnostic Médico-technique – Quelles perspectives pour le monde?

Public By

Chers ingénieurs, chers médecins, allez-y, foncez, créez votre avenir autrement et suivez la tendance en portant la casquette des médecins du bâtiment si vous êtes convaincus que « Guérir, n’est pas question de traiter seulement les conséquences, c’est plutôt d’agir sur les causes !! »




L’un des véritables enjeux visés par l’émergence des principes de développement durable dans le bâtiment tient à la nécessité de traiter ses trois piliers (Environnement, Économie, Social). En effet, un bâtiment durable est un bâtiment qui répond à un triple objectif : Limiter son impact sur l’environnement, réduire ses charges d’exploitation et améliorer le confort et la santé de ses usagers. Malheureusement,  la  qualification jusqu’à présent des  impacts des  bâtiments  pour les différentes phases de leurs cycles de vie  reste  globale,  notamment  à travers les chiffres liés aux consommations d’énergie, d’eau et aux émissions de gaz à effet de serre. Cependant, la santé fait également partie des préoccupations principales du développement durable et devra trouver un écho significatif dans nos modes de vie et nos inquiétudes. Or, on sait très bien que ce qui est essentiel : marier ces trois piliers, bâtir sur ces trois éléments, et se convaincre que le fait de suivre et de s’intéresser à la santé d’un usager du bâtiment fait partie intégrale du développement durable.

La question qui se pose aussitôt est celle du besoin de conciliation entre les trois piliers de développement durable, ou, au minimum, entre les aspects environnementaux et sociétaux du bâtiment ?

Avec l’identification de tels nouveaux besoins, de nouveaux métiers peuvent voir le jour, parvenant à diagnostiquer et traiter simultanément la santé d’un usager et celle de son bâtiment. Depuis longue date, le « médecin de famille » a pour rôle de traiter ses patients en analysant leur environnement familial et traitant tous les problèmes qui les touchent, que ce soit des problèmes sociaux, de travail ou physiques. Par analogie, il nous sera plus facile de donner naissance au métier de « médecine du bâtiment » qui pourra être un métier promoteur au Maroc et à l’international. Dès lors, il faudra se demander où se situent le véritable enjeu et les actions à mener par cette catégorie de médecins ?

La médecine du bâtiment devra être une spécialité technico-médicale prenant en charge le suivi durable de la santé des occupants d’un bâtiment souffrant d’une maladie,  l’évolution de leur bien-être / confort et la proposition au fur et à mesure des soins technico-médicaux suite à leur diagnostic. De surcroît, ceci devra être accompli sans se limiter à diagnostiquer le malade, détecter sa maladie relevant d’un organe, ….mais aussi prendre en compte son environnement et les endroits clos (intérieur de bâtiments : appartement, lieu de travail, école, crèche…) où le malade passe environ 90% de son temps.

Le médecin du bâtiment doit donc diagnostiquer les symptômes du malade et avant de pouvoir le traiter il doit s’assurer que le bâtiment où il passe l’intégralité de son temps n’est pas la cause de l’altération de sa santé.

Après l’examen clinique de son patient et de son espace de vie (bâtiment), le médecin du bâtiment devra prescrire des médicaments contre le type de maladie détecté et référer le patient aux autres spécialistes du bâtiment pour la mise en place des actions correctives et dispositions techniques au sein de son espace de vie dans le but d’atténuer la sévérité de la maladie, diminuer l’occurrence des crises et minimiser les facteurs de survenance des problèmes de santé.

Alors, dans quels cas est-ce utile, voire nécessaire, de consulter son médecin du bâtiment et que pouvez-vous attendre de cette consultation ?

Imaginez qu’un jour l’un de vos proches soit conduit à la salle d’urgence à cause d’un asthme, le médecin devra lui faire passer des examens et pourra ensuite lui préscrire des médicaments pour le calmer. Toutefois, son rôle ne doit pas s’arrêter à cette phase, le médecin du bâtiment doit chercher, détecter, comprendre et analyser les facteurs externes qui aggravent l’asthme de votre proche. Parmi ces facteurs, il y a l’environnement où vit votre malade, son bureau de travail, son appartement, sa chambre, ses espaces de détente, son jardin ou tout élément composant son logement (réseaux de distribution d’eau ou systèmes de ventilation…).

Mettez-vous à la place de votre femme de ménage qui souffre d’eczéma sur ses doigts, au lieu d’aller chercher des remèdes seulement, il faudra faire intervenir un pathologiste du bâtiment afin d’agir sur les sources de l’apparition de cette pathologie et protéger les autres membres de votre famille étant exposés au même type de maladie. Son intervention à ce moment consiste à détecter si la peau de l’infectée a été sujette à une quantité considérable de composants dangereux des produits d’entretien des revêtements intérieurs à fort impact sanitaire. Il se peut que le développeur de votre bâtiment ait choisi des matériaux spécifiques nécessitant un entretien périodique et vous met dans l’obligation d’utiliser des produits de nettoyage à fort impact sanitaire pour assurer l’efficacité de l’entretien.

Passons à un autre cas beaucoup plus grave, celui de votre petit bébé de deux ans et demi qui pourra être exposé à une multitude d’autres maladies de sources  différentes. Votre petit est le plus susceptible d’être exposé à des polluants et molécules par inhalation et contact cutané de l’eau vu que la température de l’eau dans les points de votre réseau de distribution d’eau favorise le développement de légionnelles. Et malheureusement, vous n’allez pas rendre compte à tels détails puisque vous n’êtes pas spécialiste du bâtiment.

Il y a des cas où vous pouvez rencontrer un collègue à vous qui a d'importantes crises d'asthme et de fibromyalgie ou œdème pulmonaire. Comme vous êtes conscient de l’importance du pathologiste du bâtiment, vous avez une énorme responsabilité à porter sur vos épaules, celle d’orienter votre collègue malade vers le médecin traitant. Il faut penser assez vite que ses crises peuvent survenir à causes de son exposition à des doses excessives de COV ou Formaldéhyde émises par la peinture, vernis et tout autre produit de finition intérieure, ou tout simplement à cause de l’altération de la qualité de l’air au sein de sa maison suite à l’une des raisons suivantes :

  • Les réseaux de ventilation ne sont pas séparés et aucune ventilation permanente n’est assurée dans les zones à risques ou bien les systèmes de ventilation existent mais ne sont pas adéquatement dimensionnés.
  • Les matériaux choisis qui composent ses espaces de vie ont un fort impact sanitaire, ne facilitent pas le nettoyage et ne limitent pas la fréquence d’usage de produits qui peuvent impacter la qualité sanitaire et olfactive de l’air.
  • Dans ses espaces de détente comme son petit jardin où il s’installe une heure par jour avec une tasse de café et un journal, il y en des plantes invasives dont leur degré d’allergène est très élevée.
  • Les centrales de traitement de l’air sont équipées des filtres qui ne correspondent pas au degré de pollution de la zone où existait son bâtiment, comme dans le cas où il serait implanté sur Casablanca, il devrait avoir des filtres destinés aux zones de catégorie 1 (Zone très polluée).

Imaginez que vous êtes contaminés par des germes d’origine fécale à cause de votre exposition à des polluants et agents pathogènes existant dans les molécules d’eau que vous buvez chaque jour vu que vos réseaux de distribution d’eau sont constitués de matériaux qui se dégradent par oxydation, et génèrent des éléments nocifs pour votre santé. Leur altération peut entraîner la prolifération de micro-organismes ou bactéries.

Donc votre médecin qui n’est rien d’autre que le pathologiste du bâtiment devra identifier de tels déclencheurs, à savoir, les éléments auxquels vous êtes allergiques, asthmatiques… pour vous apprendre à les éviter.Comment ?

Il faut qu’il vous établisse un plan d’actions écrit qui pourra vous aider à contrôler votre maladie, sous forme de mesures à mettre en place dans votre appartement. Ces prescriptions peuvent être : le remplacement des plantes de votre jardin par des plantes non allergènes, le changement de la moquette de votre chambre ou salon par des revêtements sains à faibles émissions nocives… Elles peuvent aussi faire l’objet de solutions techniques à mettre en œuvre par d’spécialistes et bureaux d’études à savoir : le dimensionnement adéquat des systèmes de ventilation, la réinstallation des nouveaux réseaux de distribution d’eau potable…

En conclusion, chaque élément de notre appartement a sa propre manière de nous affecter. Toutefois, grâce à l’intervention en amont des médecins du bâtiment, nous pouvons trouver des façons d’éviter leurs effets avant d’être infectés.



Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges