Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

« Le tourisme durable est une réalité dans la capitale »

Public By
#Paris #tourisme #tourisme durable
Il était temps ! Le site Internet de l’office de tourisme de Paris vient enfin de mettre en ligne un espace dédié au tourisme durable. Ce tourisme, qui prend de plus en plus d’importance. Si presque personne ne pratiquait avant, il profite aujourd’hui de l’effet de mode. Dormir dans un établissement écolabellisé, faire du shopping bio, prendre des transports responsables… Le tourisme urbain ne domine plus et se fait peu à peu voler la vedette par le tourisme vert. Des types, qui, contrairement à ce que l’on pensait, peuvent tout à fait cohabiter ensemble. Assina Idiri-Charrier, directrice depuis trois ans du développement durable à l’office de tourisme, explique les enjeux.


Le tourisme vert, c’est une réalité ou un effet de mode?
Avec 28 millions de touristes chaque année, le tourisme pourrait très facilement constituer une nuisance pour les Parisiens. C’est le cas notamment avec les cars qui circulent encore dans Paris. Or, le tourisme est un levier économique important ici : 13% des salariés ont des emplois directs liés à ce secteur. Il se doit de respecter les principes du développement durable.

Les touristes, eux, sont-ils vraiment demandeurs?
Il y a une prise de conscience des touristes. A Paris, seuls 3% de nos hôtels ont un label écologique. Cela semble peu., mais à Paris cela représente déjà une centaine d’adresses, dont le nombre se développe chaque année. Et cela commence à faire partie des critères de choix des touristes de loisirs comme des voyageurs d’affaires. Ils sont attentifs à ces labels qui indiquent les constructions en matériaux écologiques, qui prouvent l’utilisation de produits d’entretien verts… De même, ils choisissent de plus en plus les modes de transport écologiques. Le métro est plébiscité. Vélib’ est en pointe. Ils recherchent aussi de plus en plus le tourisme participatif. Lors de leur deuxième ou troisième visite, ils veulent découvrir le Paris des Parisiens. Et l’offre est de plus en plus large.

Paris répond-il bien à la demande?
Avec la mise en ligne de toutes les offres de tourisme durable, on veut mettre en avant l’idée que Paris est une ville verte. Dans un classement réalisé en 2009, nous étions même en deuxième place des villes européennes, grâce au plan climat, à la politique de gestion écologique des parcs et jardins, des projets d’installation de 200 000 m2 de panneaux solaires ou même, plus récemment, Autolib’.

Que manque-t-il pour l’avenir?
Les Parisiens ont maintenant le réflexe de défense de l’environnement. Mais pour le moment, ce sont essentiellement les groupes hôteliers qui se sont mis aux labels écologiques. La démarche est volontaire. Mais elle coûte cher. Il faudrait que les professionnels du tourisme indépendants soient aidés par des subventions de l’Etat, comme c’est le cas pour la mise aux normes de sécurité des équipements. A Stockholm, 40% des hôtels sont écolabellisés. Cela fait rêver.

Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges