Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

Synthèse de la Conférence « Smarter Sustainability Reporting »

Hier, j’ai assisté à la conférence {{LNK|Smarter Sustainability Reporting|https://www.fhevents.net/favhouse/frontend/reg/thome.csp?pageID=56&eventID=1&eventID=1}} qui se tenait à Londres, présentée comme l’évènement de référence pour quiconque est intéressé par les problématiques liées aux rapports Développement Durable ou RSE. Au delà de l’organisation irréprochable et des formidables opportunités de networking de la conférence, l’agenda offrait une vision actuelle et pertinente des grandes tendances que rencontre aujourd’hui le concept de « Rapport Développement Durable ». Je vous présente ci-dessous une synthèse personnelle, qui n’est en rien exhaustive mais qui reflète les points que j’estime les plus intéressants à souligner. N’hésitez pas à poster vos questions en commentaires !


Cadres & Standards du Reporting

Durant la matinée, les premiers panelistes ont présenté les tendances, standards et cadres principaux du reporting RSE.

• Ernst Ligteringen, PDG du GRI, a expliqué que les rapports actuels étaient loin d’être « équilibrés » puisque présentant seulement les côtés positifs des stratégies des entreprises au lieu de dresser un portrait transparent des politiques mises en place. Nous avons néanmoins atteint un tournant car l’adoption des rapports s’est généralisée. En 2013, le GRI publiera ses lignes directrices G4, qui mettront l’accent sur l’harmonisation et l’intuitivité. Mais c’est tout ce que l’on a le droit de savoir pour le moment…

• Andrew Raingold, Directeur Exécutif d’Aldersgate Group, et Paul Druckman, PDG du International Integrated Reporting Council (IIRC), ont tous les deux mis en avant la montée du Rapport Intégré. « Le temps est venu » a expliqué Mr. Druckman, ajoutant que nous étions en train de passer d’un rapport papier « déconnecté » à un rapport technologique et intégré, permettant une meilleure transparence. Les rapports imprimés ne disparaitront pas, mais seront complétés par de nouvelles chaines de communication destinées à de nouveaux lecteurs.


Engagement des Parties Prenantes & Communication

Deux excellents cas pratiques ont été présentés dans l’après-midi: le premier sur l’Engagement des Parties Prenantes par la Royal Bank of Scotland (RBS), et le deuxième sur les rapports « locaux ou nationaux » par Arcellor Mital.

Duncan Young, de la RBS, a présenté comment son entreprise est passée d’un rapport annuel et manuel à une communication entièrement digitale: rapport en ligne, réseaux sociaux, segmentation du rapport selon différents groupes de parties prenantes ont été les solutions mises en places pour mieux dialoguer avec leurs clients, investisseurs ou fournisseurs. Par exemple, la page du site présentant leur {{LNK|Rapport Développement Durable 2011|http://www.rbs.com/news/2012/04/sustainability-report-2011-launch.html}} permet aux lecteurs de laisser des commentaires et de mettre des notes aux contenus. Un premier et grand pas vers une réelle transparence.

Arcellor Mital, représentée par Meera Pau Mehta, a illustré ce qu’elle appelle un « rapport local ou national », c'est-à-dire un rapport qui :

1. Engage les parties prenantes locales et adresse les problèmes locaux
2. Complète le rapport du groupe ou de la maison mère
3. Est un support à l’implémentation et à l’amélioration des directives RSE dans les filiales

Le rapport local n’est pas obligatoire pour les filiales d’Arcellor Mital, mais vivement encouragé: les équipes locales sont assistées par des modèles de rapports à mettre en place, des ateliers et des bonnes pratiques partagées au sein du groupe partout dans le monde. En 2010, 11 rapports locaux ont ainsi été publiés chez Arcellor Mital, qui vise une augmentation sensible de ce chiffre pour les éditions 2011.


Le Futur du Rapport RSE

La majorité des panelistes s’est accordée à dire que le future du Rapport RSE serait en ligne et multimédia. Wizness est bien-sûr 100% aligné avec cette vision, et avec les exemples mentionnés ci-dessous par la BBC.

Yogesh Chauhan, du Département Développement Durable, a expliqué que le taux de lecture du rapport de la BBC était passé de 23 à 60 % en passant au “Rapport Segmenté”. Mais qu’est-ce qu’un rapport « segmenté » exactement ?

Le rapport segmenté de la BBC suit un processus de publication étalé sur une année entière, et est très différent d’un rapport PDF de 100 pages. Il comprend :

o Un rapport de Performance Annuel, avec des chiffres et bonnes pratiques
o Des suppléments et mises à jour, publiés tous les trimestres
o Des newsletters envoyées aux parties prenantes et comprenant des objectifs chiffrés et résultats correspondants…

Leur but est d’augmenter sensiblement l’utilisation du multimédia pour une meilleure interaction avec leur audience. « Le PDF est un document obsolète. Utilisez les autres médias » a conclu Yogesh.

Nous ne pouvions trouver meilleure conclusion.


Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges