Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

Starbucks contre Mcdo > Qui gagnera la course au recyclage ?

En tant que consommateur, il n’est pas toujours pratique de trier et recycler les produits que nous avons achetés, d’autant plus s’ils sont consommés hors de chez soi. Certaines grandes entreprises, productrices d’énormes quantités de déchets journaliers, ont, contrairement aux idées reçues, pris le problème en mains. Les deux géants du fast-food et du café à la chaîne que sont Mc Donald’s et Starbucks ont effectivement implémenté des politiques de recyclages de leurs gobelets et de tous leurs emballages en général.


Après avoir abandonné les “{{LNK|boites à hamburgers en polystyrène|http://www.google.fr/imgres?um=1&hl=fr&safe=active&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1243&bih=637&tbm=isch&tbnid=xdlvNZEKzQP35M:&imgrefurl=http://www.alleewillis.com/awmok/kitschenette/2009/09/22/vintage-mcdonalds-fast-food-containers/&docid=LxFN-2s70nbapM&imgurl=http://www.alleewillis.com/awmok/kitschenette/wp-content/uploads/2009/09/McD-550x412.jpg&w=550&h=412&ei=zPyDT6j7IqrK0QX4z7mwBw&zoom=1&iact=rc&dur=375&sig=100165773791702963538&page=2&tbnh=146&tbnw=238&start=18&ndsp=24&ved=1t:429,r:4,s:18,i:134&tx=177&ty=49}}” que nous utilisions dans les années 80/90, c’est dans le cadre de leur programme {{LNK|Réduction, Réutilisation & Recyclage|http://www.mcdonalds.com/us/en/our_story/values_in_action/recycle_renew.html}} que McDonald’s est en train de tester un nouveau gobelet en papier dans 2000 de leurs restaurants américains. En effet, le {{LNK|styrène| http://businessbarbados.com/green-business/the-dangers-of-polystyrene/}}, premier composant du polystyrène, n’est pas entièrement recyclable, met plus de 500 ans à se décomposer et crée donc d’énormes quantités de déchets. De plus, des organisations internationales sur la santé, telles que {{LNK|L’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer|http://www.iarc.fr/}}, ont démontré que le styrène pouvait être nocif si absorbé. Le papier, quant à lui, est évidement recyclable, biodégradable et absolument inoffensif pour la santé publique.

Historiquement, McDonald’s a lancé pour la première fois un vrai service de café torréfié en 2006, avec des ventes atteignant à l’époque 500 millions de tasses par an sur le seul territoire des Etats-Unis. Aucune de ces 500 millions de tasses n’étaient alors valorisées ou recyclées. Aujourd’hui, 82% des emballages de la chaîne sont produits à partir de matériaux recyclables, et beaucoup de restaurants recyclent {{LNK|leurs cartons et huiles de cuisine usagées|http://www.aboutmcdonalds.com/mcd/sustainability/library/policies_programs/environmental_responsibility/recycling_in_the_restaurant.html}}, ce qui représente déjà 35% du volume des déchets d’un restaurant en moyenne.

Cette initiative de McDonald’s n’est pas sans rappeler l’initiative similaire de Starbucks, qui a lancé son {{LNK|propre programme de recyclage|http://www.starbucks.com/responsibility/environment/recycling}} de gobelets en magasins il y a peu. Ce programme consiste à tripler la disponibilité de poubelles de recyclage dans chacun des magasins du groupe et de favoriser l’utilisation de gobelets en papier recyclé et des thermos amenés par les clients, au désavantage des tasses dont le lavage utilise de trop grandes quantités d’eau. L’objectif est d’augmenter le nombre de cafés servis dans les thermos personnels des clients de 1,89 à 5% d’ici 2015.

Le {{LNK|rapport RSE de Starbucks|http://www.starbucks.com/responsibility/global-report}} fournit d’autres détails intéressants sur le sujet, dont une citation de Jim Hanna, Directeur de l’Impact Environnemental chez Starbucks, qui nous aide à comprendre le chemin parcouru par les entreprises au sujet du recyclage : « Les entreprises comprennent de plus en plus que les ressources sont limitées et que ce qu’elles jettent habituellement peut avoir beaucoup de valeur. Les bénéfices financiers peuvent être conséquents lorsqu’on met en place une politique de recyclage, et cela permet également de retenir les « talents » et de construire la réputation d’une marque sans amputer le budget Marketing. Cela fait sens aujourd’hui ». Pour comprendre ces enjeux, voici une statistique édifiante : en 2006, Starbucks a vendu environ {{LNK|4 millions de cafés par jour|http://www.usatoday.com/money/industries/food/2006-05-18-starbucks-usat_x.htm}}, ce qui représente une moyenne d’un milliards et demi de cafés par an…

Ces initiatives prouvent que les grandes entreprises alimentaires commencent enfin à “assumer les coûts de recyclage de leurs emballages une fois que les consommateurs ont consommé leurs produits" , principe mis en lumière dans un excellent article du {{LNK|New York Times|http://www.nytimes.com/2012/03/24/business/companies-pick-up-used-packaging-and-recyclings-cost.html?_r=3&ref=science}}, disponible en anglais.

Aujourd’hui, il semblerait que la course se focalise moins sur le nombre de produits vendus que le nombre de produits recyclés. Considérant l’impact monstrueux que peuvent avoir des géants de la distribution comme McDonald’s ou Starbucks sur l’ensemble de leur filière (consommateurs, fournisseurs, et concurrents), il est rassurant de constater que ces grandes corporations commencent à s’y mettre !

A votre avis, qui gagnera la course au recyclage ?


Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges