S'inscrire Se Connecter

Nouveau sur Wizness Community ?

Rejoignez Wizness pour échanger vos meilleures pratiques et collaborer avec vos pairs sur un réseau social dédié.

Conformité des fournisseurs : le témoignage d’Enablon sur Radio Classique

Public Par dans Enablon
#Relation fournisseurs
Radio Classique, le 17 février 2011

Comment contrôler les dizaines de milliers d’informations relatives aux fournisseurs du marché du jouet ?

Après avoir développé des logiciels pour gérer la performance durable des entreprises et leur permettre d’améliorer leur politique de développement durable, l’éditeur de logiciels Enablon s’est lancé un nouveau défi. A l’occasion du Forum International du Jouet (International Toy Fair) à New York, Dan Vogel, PDG d’Enablon, répond aux questions de Caroline Forge dans l’émission « 3 minutes pour la planète ».





Dan Vogel : Il est aujourd’hui indispensable pour les entreprises de contrôler leur chaîne de valeur. Jusqu’à 70% de la production d’un jouet peut être réalisé en dehors des frontières de l’entreprise. Ces fournisseurs, les entreprises ne les connaissent pas forcément : ne font-ils pas travailler des enfants, ne font-ils pas eux même appel à des fournisseurs utilisant, par exemple, des peintures au plomb dans leur procédé de fabrication ?

Afin de contrôler tous ces éléments, il faut évidemment des personnes compétentes - les certificateurs - qui vont aller tester les composants du jouet. Mais pour gérer l’ensemble des informations, lorsque plusieurs dizaines de milliers de fournisseurs interviennent au sein d’une même industrie, le rassemblement des informations sur une plateforme Internet commune devient indispensable.


Caroline Forge : Qu’a de particulier cette plateforme ?

Dan Vogel : Cette plateforme Internet commune permet de partager des informations relatives aux procédés de fabrication. Dans le cas de l’industrie du jouet, un fournisseur peut en effet travailler à la fois pour Lego, pour Hasbro et pour Mattel. Les informations que ce fournisseur va communiquer sur les conditions de fabrication des jouets et sur les intermédiaires impliqués vont être partagées par les différents fabricants de jouets au sein d’une même plateforme. Cette transparence d’information permet dans une certaine mesure aux fabricants de garantir aux consommateurs que leurs procédés de fabrication sont plus conformes, plus éthiques, plus propres, plus sécurisés.


Caroline Forge : Pourquoi débuter par le marché du jouet ?

Dan Vogel : Au sein de cette industrie, 80% des jouets est aujourd’hui fabriqué en Chine. Un fabricant souhaitant attester de la conformité sociale et environnementale de ses jouets doit donc s’assurer que ses fournisseurs sont eux aussi exigeants en termes de standards. L’échange d’information par le biais d’une plateforme permet donc d’assurer la conformité sur l’ensemble de la chaîne de valeur, au sein d’une industrie aux multiples intermédiaires.


Caroline Forge : A noter que cette démarche de plateforme mutualisée est en train de se développer dans le monde entier, pour toutes les industries, comme celles du vêtement, de l’agro-alimentaire ou encore de l’électronique.

{{LNK|En savoir plus sur les solutions collaboratives Enablon GXP|http://enablon.fr/produits/solutions-collaboratives.aspx}}

Rejoignez Wizness pour :
  • Accéder aux dernières actualités et évènements
  • Partager vos bonnes pratiques avec vos pairs
  • Collaborer autour de vos challenges Développement Durable