Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

Comment vendre le Reporting RSE à votre PDG (résumé)

De nos jours, de plus en plus d’entreprises prennent conscience des enjeux de leurs impacts sur la planète mais aussi sur leurs réputations, et communiquent donc de plus en plus sur leurs actions en faveur du développement durable. Un des outils les plus utilisés par les entreprises dans le monde pour établir des rapports RSE est le Global Reporting Initiative (GRI), qui est utilisé par plus de 1300 organisations dans 64 pays. Pourtant, beaucoup de PDG sont encore réticents à mettre en place des projets de reporting développement durable, trop peu convaincus des bénéfices que ces rapports peuvent apporter à la crédibilité de leurs entreprises. Karen Janowski, co-fondatrice d’EcoStrategy Group, donne des conseils pour vendre votre projet de reporting RSE à votre PDG.




Karen Janowski tente d’expliquer la méfiance de certains PDG à l’égard du reporting RSE par :

• leur inquiétude vis-à-vis du risque d’exposition, craignant que davantage de transparence sur les impacts de leurs entreprises n’attirent la censure ou la condamnation de la part des activistes écologistes,
• les coûts liés au regroupement et traitement d’informations, puis de leur communication en bonne et due forme,
• le fait que le reporting ne soit pas (encore) obligatoire pour toutes les entreprises.

Pourtant, les raisons ne manquent pas pour communiquer sur les progrès RSE d’une entreprise. Un tel rapport permet en effet de :

1. Mieux gérer la réputation ou la marque de l’entreprise
2. Répondre aux demandes des parties prenantes
3. Répondre aux exigences de la filière
4. Prendre une longueur d’avance sur les futures régulations
5. Impliquer les projets internes
6. Faire face à la concurrence

Ce dernier point semble être le plus convaincant pour les PDG, qui souhaitent en premier lieu se distinguer de leurs concurrents et gagner des parts de marché. Afin de les inciter à s’engager dans la rédaction d’un rapport Développement Durable, il est donc judicieux de leur présenter un benchmark des actions RSE de leurs 5 principaux concurrents. Ces 5 « comparateurs »peuvent entrer en concurrence avec votre entreprise au niveau des investissements, des employés, des clients ou encore des ressources. Ils peuvent se positionner sur la même industrie, être de la même taille que votre société, ou alors être tout simplement des modèles que vous aimeriez imiter.

Votre benchmark se doit d’analyser 4 catégories d’informations principales pour chaque comparateur:

1. La qualité de la communication de l’entreprise concurrente sur ses actions RSE
2. La présence d’indices d’investissements durables dans son rapport
3. Son classement auprès des experts de l’industrie ciblée
4. Ses affiliations avec des partenaires et ses engagements envers ses parties prenantes, et notamment la société civile

En France, la loi NRE de 2001 oblige les entreprises cotées en Bourse à publier un rapport annuel sur leurs impacts sociaux et environnementaux. La loi dite Grenelle 2 projette d’étendre cette obligation à toutes les entreprises de plus de 500 salariés, ce qui renforcerait l’influence des rapports RSE et inciterait d’autant plus les entreprises à les mettre en œuvre.

{{LNK|Lire l’article complet sur Greenbiz.com|http://www.greenbiz.com/blog/2010/08/02/how-sell-sustainability-reporting-your-ceo?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+Greenbuzz+(GreenBiz+Feed)}} En Anglais.


Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges