Register Sign In

New to Wizness Community?

Join Wizness to exchange best-practices and collaborate with peers about the latest topics in the Sustainability world.

Le travail des enfants dans les pays BRIC augmente les risques pesant sur les chaines d'approvisionnement

Maplecroft, première source d’analyses et d’études de risques, vient de publier un rapport sur la situation du travail des enfants dans les pays BRIC. Les résultats de cette étude sont stratégiques pour les entreprises dont les chaines d’approvisionnements sont localisées au Brésil, en Russie, en Inde ou en Chine, car le travail des enfants est loin de s’affaiblir dans ces pays aux économies galopantes, ce qui fait augmenter les risques potentiels pesant sur ces chaines d’approvisionnements.




Le premier pays pays à figurer sur l’Index du Travail des Enfants de Maplecroft est l’Inde, qui réunit le plus grand nombre d’enfants ouvriers au monde. Ce chiffre est estimé entre 60 et 155 millions par les Organisations Non Gouvernementales. Ces enfants travaillent principalement dans des industries dangereuses comme l’exploitation minière, la démantèlement de navires ou la manufacture, mais peuvent être également victimes de traffic sexuel.

La situation n’est pas meilleure en Chine ni au Brésil. De fait, la Chine est évaluée comme « extrêmement risquée » à cause de ses nombreuses violations concernant le travail des enfants dans les secteurs de l’agriculture, la manufacture, le textile et l’électronique. Les enfants ouvriers sont également régulièrement mis à contribution au Brésil dans l’agriculture et la manufacture, et sont souvent victimes de conditions de travail inappropriées. En 2006, on dénombrait plus de 270 000 enfants ouvriers blessés dans des accidents du travail impliquant des produits chimiques ou des machines défectueuses. Ces statistiques inquiétantes soulignent les dangereux environnements de travail dans lesquels évoluent les enfants ouvriers brésiliens.

En Russie, pays classé 75ème sur 196 dans l’Index de Maplecroft, le travail des enfants est tout aussi important : le « Service Fédéral de l’Emploi et du Travail » a évalué plus de 10 000 cas de violations du travail d’enfants en 2008 . Le rapport de Maplecroft précise également que les enfants ouvriers russes travaillent dans des conditions très difficiles pour des revenues relativement bas.
"Le travail des enfants dans la manufacture est difficile à identifier. Il survint généralement en aval de la chaine d’approvisionnement, lorsque la production est sous-traitée au domicile des ouvriers » explique le Professeur Alyson Warhurst, Présidente de Maplecroft. « Cela signifie que les entreprises doivent être très vigilantes dans les audits de leurs chaines d’approvisionnements ».

Comme mentionné précédemment, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine font partie des économies les plus dynamiques dans le monde, et leur main d’œuvre est bien plus abordable qu’en Europe ou aux Etats-Unis. Dans ces économies émergentes, les enfants sont souvent obligés de travailler pour empêcher leurs familles de sombrer dans l’extrême pauvreté. Plusieurs aspects de ce fléau sont communs au 4 pays étudiés dans le rapport : les enfants ouvriers travaillent généralement dans l’agriculture ou la manufacture, et surtout dans des conditions de travail extrêmement difficiles et dangereuses pour leurs âges. Les entreprises qui souhaitent délocaliser leurs usines ou trouver de nouveaux fournisseurs dans ces pays en plein essor doivent prendre en compte le risque croissant du travail des enfants pesant sur leurs chaines d’approvisionnements, et prendre garde aux répercussions de leurs entreprises en pratiquant des audits réguliers.

{{LNK|En savoir plus sur Maplecroft|http://maplecroft.com/}}


Join Wizness now to:
  • Access the latest Sustainability news and events
  • Share and rate good pratices with peers
  • Collaborate around Sustainability main challenges